Le Maroc s’exprime sur un média proche du Polisario

Mauritanie : Le Maroc s’exprime sur un média proche du Polisario

Mauritanie : Le Maroc s’exprime sur un média proche du Polisario

Yabiladi – L’agence d’information Alakhbar, réputée pour sa proximité avec le Polisario, a ouvert son espace à l’ambassadeur du royaume à Nouakchott, Hamid Chabar.

Ce jeudi 17 décembre, le diplomate a accordé une interview, pour démentir les communiqués récurrents du Polisario faisant état de «tirs sur les positions des FAR tout le long du mur de sécurité de victoires».

«S’il y a une guerre, comme prétend le Polisario, les médias internationaux l’auraient traitée longuement, accompagnée de photos et de reportages. Le monde est un petit village, et le développement des médias et de la communication ne laisse aucune place au mensonge et à la dissimulation des faits», a expliqué Chabar.

Il a également précisé que c’est le mouvement séparatiste «qui a violé l’accord de cessez-le-feu» en procédant au blocage du passage d’El Guerguerate pendant trois semaines. «La présence de milices armées dans la zone tampon est en soi une violation du cessez-le-feu, conformément au contenu des accords militaires signés séparément par les parties avec les Nations unies en 1991».

L’ambassadeur a rappelé que le dernier rapport du secrétaire général des Nations Unies, publié en octobre, a «relevé 53 violations du cessez-le-feu par le Polisario» et seulement 8 pour les Forces armées royales.

Hamid Chabar s’est félicité de l’excellence des relations avec la Mauritanie. En témoigne les «42 visites officielles» effectuées par les représentants des deux pays durant les deux dernières années. Pour mémoire, c’est en juin 2018 que l’ambassadeur a présenté ses lettres de créances à l’ancien président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz.

Au lendemain du lancement du blocage d’El Guerguerate, l’agence Alakhbar avait publié le 22 octobre une interview avec le chef des renseignements du Polisario, Abdellah Lahbib Belal.

L’intégralité de l’interview.
La Rédaction

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*