Warning: include_once(/home/mauri7/public_html/fr/wp-content/plugins/wp-super-cache/wp-cache-phase1.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/mauri7/public_html/fr/wp-content/advanced-cache.php on line 20

Warning: include_once(): Failed opening '/home/mauri7/public_html/fr/wp-content/plugins/wp-super-cache/wp-cache-phase1.php' for inclusion (include_path='.:/opt/alt/php56/usr/share/pear:/opt/alt/php56/usr/share/php') in /home/mauri7/public_html/fr/wp-content/advanced-cache.php on line 20
– Faculté de médecine de Nouakchott : Rien ne va plus pour le Doyen ! – mauri7.info

– Faculté de médecine de Nouakchott : Rien ne va plus pour le Doyen !

– Faculté de médecine de Nouakchott : Rien ne va plus pour le Doyen !

Faculté de médecine de Nouakchott : Rien ne va plus pour le Doyen !

L’Authentique – Le doyen de l’Université de Nouakchott, Dadde Ould Lebchir, est dans de beaux draps.

Ayant finalement réussi à boucler la dernière année académique avec peine, le voilà de nouveau dans l’impasse à l’entame de la nouvelle. En plus des divergences de vues qui l’opposent aux membres de son administration désolés de son antipathie, il peine à trouver une formule de sortie de crise avec ses étudiants qui réclament des solutions immédiates à leurs doléances.

Un préavis de grève illimité vient ainsi d’être déposé par ces derniers qui dénoncent entre autres, « la dégradation de la qualité des études, la suppression de certains cours, l’équipement insuffisant de la faculté, la limitation de bourses à des étudiants ciblés ».

Un point particulier a été souligné par les étudiants qui se disent offusqués du peu d’intérêt manifesté à leur endroit par un Doyen  » impulsif et oppressif, qui ne dispose d’aucune disposition de gestion de groupe ».

La tension nettement perceptible à la faculté de médecine de Nouakchott risque de dégénérer d’un moment à l’autre, d’autant que des mouvements de compagnies de police ont été constatés ces dernières heures aux alentours de ladite faculté.

Une première entorse qui pourrait ébranler le nouveau régime de Ould Ghazouany ?

Certainement.

MOM

Be the first to comment

Leave a comment

Your email address will not be published.


*